Sévérac est une commune de l’Ouest de la France, située dans le département de la Loire-Atlantique, en régionPays de la Loire.

Géographie

La  commune  de  Sévérac se  situe  dans le département  de la Loire-Atlantique

Sévérac faisant partie de  la communauté de  commune  de Pont-château  Saint-Gidas des bois , et situé à 15 km au sud de Redon.

Les communes limitrophes sont Fégréac au nord, Guenrouet, Saint-Gildas-des-Bois et Missillac en Loire-Atlantique, Théhillac en Morbihan.

Selon le classement établi par l’Insee en 1999, Sévérac est une commune ruralemultipolarisée, notamment par l’aire urbaine de Redon, et qui fait partie de l’espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire

Toponymie

Le nom de la localité est attesté sous la forme Sévérac en 1287[1].

Sévérac vient, semble-t-il, du patronyme Sévère et du suffixe latin acum (propriété).

Son nom en breton est Severeg[1].

 

Héraldique

BlasonBlasonnement :

De gueules à trois hérons d’argent portant leur vigilance d’or.

Politique et administration

La mairie
L’article histoire des maires de France retrace l’évolution des modalités d’élection ou de nomination des maires de la commune.
Liste des maires successifs
PériodeIdentitéÉtiquetteQualité
Joseph Besniéexécuté le 18 mai1793
Hippolyte Le Gouvello de La Porte(né en 1847)
Maurice Pondaven
mars 2001mars 2014Christine Lelièvre[Note 1]Divers gaucheretraitée
mars 2014en coursDidier PécotDivers gaucheagriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

Évolution démographique[

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d’un recensement qui repose désormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 1 635 habitants, en augmentation de 8,78 % par rapport à 2009 (Loire-Atlantique : 5,96 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
179318001806182118311836184118461851
1 0217051 0151 0271 0251 0871 1221 1761 185
185618611866187218761881188618911896
1 2461 3711 5021 5501 5531 5501 5821 5961 635
190119061911192119261931193619461954
1 5991 6711 6791 4921 5051 5221 5011 5111 513
196219681975198219901999200620112014
1 4401 2731 2381 2901 3181 1921 3941 6121 635
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu’en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5]. Pour le recensement de 1836, archives départementales de la Loire-Atlantique[6].)

Histogramme de l’évolution démographique

Pyramide des âges

Les données suivantes concernent l’année 2013. La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d’un âge supérieur à 60 ans (24,8 %) est en effet supérieur au taux national (22,6 %) et au taux départemental (22,5 %)[7],[8],[9]. À l’instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,1 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %)[7],[8],[9].

Pyramide des âges à Sévérac en 2013 en pourcentage[7]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3
90 ans ou +
0,6
4,2
75 à 89 ans
8,6
18,4
60 à 74 ans
17,5
20,7
45 à 59 ans
19,5
20,7
30 à 44 ans
20,3
14,6
15 à 29 ans
11,9
21,2
0 à 14 ans
21,6
Pyramide des âges de la Loire-Atlantique en 2013 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4
90 ans ou +
1,3
5,8
75 à 89 ans
9,1
13,5
60 à 74 ans
14,6
19,6
45 à 59 ans
19,2
20,8
30 à 44 ans
19,6
19,4
15 à 29 ans
17,7
20,5
0 à 14 ans
18,5

Économie

La commune partage avec sa voisine Guenrouët un parc éolien construit à l’initiative des citoyens[10], inauguré le 7 mai 2016[11].

Lieux et monuments

  • Le site du Rocher-de-la-Vache. Il comprend, organisés par un petit circuit pédestre dans le bois :

 

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Partager cette page sur :